LNDT: @41. Pourquoi plus le temps passe, plus le désir se fait la malle ?

C’est un énorme cliché de le rappeler, mais en couple, le désir ne dure pas éternellement. Le délitement n’arrive pas de manière linéaire certes, mais les statistiques sont formelles…

Plus on reste en couple, plus le désir se fait la malle et, au passage, plus la satisfaction sexuelle diminue. Une enquête publiée il y a quelques années le montrait : au bout de deux ans de couple, la satisfaction sexuelle a déjà baissé d’un quart par rapport au début de la relation. Et au bout de quatre ans elle a baissé d’un tiers.

Comme par hasard c’est précisément le moment où le taux d’infidélité commence à grimper – quelle coïncidence stupéfiante. En fait le moment où on est le plus heureux sexuellement en couple, et le plus fidèle, c’est entre six mois et un an de relation : là c’est l’état de grâce, on se connaît assez pour se faire confiance, mais il reste encore du mystère. La saison de trop du désir, camarades, c’est donc déjà la saison 2. Un podcast Radio France de 3′